L'adolescence est la période de traitement la plus fréquente mais trop tardive !

La meilleure période est celle entre 4 et 9 ans !

Traitement par gouttière invisible : plus chère mais sans risque carieux. Utilisable sur les enfants, les ados et les adultes !

A quel âge commencer un traitement orthodontique ?

Un traitement d’orthodontie peut être démarré dès 4 ans. Le début du traitement dépend de ce qu’il faut corriger.

Traitements orthodontiques précoces

Vers 3-4 ans, les traitements sont rares.

Mais si votre enfant présente déjà un gros décalage entre les deux mâchoires, il pourra être pris en charge dès cet âge-là. Le traitement se fera à l’aide de petits appareils amovibles.


C’est vers 6-8 ans que les décalages entre les deux mâchoires sont le plus souvent dépistés. A cet âge, la correction se fait également à l’aide d’appareils amovibles.

C'est à cet âge là (entre 5 et 9 ans) que l'on peut encore jouer sur la croissance des mâchoires et donner de la place à la langue et aux dents.

Traitements des adolescents

La plupart des traitements orthodontiques se font à l’adolescence. la croissance est presque terminée et seul l'os tenant les dents peut encore être modifié.

Pour modifier la position des dents, on utilise le plus souvent des bagues collées sur les dents et il faut alors aussi extraire des dents définitives (pourtant sans problème et utiles) pour laisser la place à d'autre : réduire le nombre de dents par manque de place sur l'arcade.

Preuve que celle-ci ne peut plus grandir !

Traitement des adultes

Les adultes peuvent bénéficier de traitements orthodontiques pour réaligner leurs dents.

L'alternative aux bagues est un traitement par gouttières invisibles.

En revanche, s’ils présentent un décalage de croissance des mâchoires, le traitement devra être chirurgical (traitement orthognatique).

Nos conseils

  • Un traitement orthodontique précoce peut parfois permettre d’éviter un traitement beaucoup plus long et plus compliqué à l’adolescence.
  • Si vous soupçonnez un risque particulier chez votre enfant, n’hésitez pas en parler à votre dentiste afin de déterminer si un traitement s'avère nécessaire.

Article rédigé par le praticien le 01/11/2009