Le traitement des abcès par antibiotique doit toujours être suivi du traitement de la dent ou de la gencive

Qu'est-ce-qu'une fistule

Les kystes

On distingue généralement les kystes d’origine dentaire liés à une infection de la dent et les abcès parodontaux liés à une infection de la gencive.

Les kystes de la cavités buccale

 

1) Les kystes dentaires

 

Ils se forment à la suite d'une invasion bactérienne qui a pénétrée dans le nerf de la dent, que celui-ci soit encore un peu vivant ou qu'il soit mort. Ils se forment au bout de la racine et ressemblent à une boule, dont le centre est le point de départ de l'infection.

Ils peuvent être situés sur une félure et en révéler l'existance et la gravité. Dans le cas d’une dent fracturée, la dent sera extraite quasi systématiquement.

Ils sont de 2 natures : circonscrits (avec des bords bien délimités par rapport à l'os) ou diffus (la limite devient plus floue) et donc plus graves.

Tant qu'ils sont dans l'os, le patient ne ressend que des douleurs à la pression. Mais parfois, il n'a pas de sensation claire, une sorte de pression, qui ne vient que par intermittence.

Lorsqu'il a réussi à perser l'os, en quelques minutes, heures tout au plus, la pression se libère dans les tissus mous (muscles ou muqueuses) et là, un gonflement très important apparait, déformant le visage.

Tant qu'il n'y a pas de fièvre, il n'y a pas de septicémie !

Pas de bactéries envahissant le sang et débordant l'organisme.

Si une température élevée apparait, alors inutile d'aller voir votre dentiste, il n'aura pas le droit de vous toucher !  Il faut courir à l'hôpital car vous êtes en grand danger !

Revenons à un kyste simple. Il faut traiter la cause : le canal dentaire infécté. Donc il faut nettoyer ce canal et le reboucher puis réparer la dent.

La désinfection se fait par le canal dentaire avec des produits spécifiques, activés ou non par laser. Voir : kystes et laser.

La racine qui a eu un kyste se trouve rongée par l'inflammation et il peut rester des niches à bactéries sur le pourtour de l'apex. Et donc il y a un risque de récidive.

Lorsqu'un kyste s'installe et reste circonscrit longtemps, l'organisme ne pouvant l'éliminer, va essayer de s'en débarasser : il va créer une fistule : tube reliant l'abcés à la gencive pour évacuer le pus dans la bouche, et éviter l'envahissement.

Il faudra éliminer ce kyste. Il faut souvent couvrir cette intervention par une prescription d'antibiotique.

Parfois, le kyste restant insoluble, il faut pratiquer une chirurgie dite à rétro ou résection apicale : éviction de la partie osseuse latérale en regard de l'abcés, curretage du granulôme et résection de l'extrémité de la racine, suivie d'une obturation à rétro de son canal dentaire, suture et parfois comblement oseux.

 

2) Les abcès parodontaux.

Ces sont des infections aiguës de la gencive qui se manifestent par un gonflement avec élimination de pus à la pression. La dent peut être mobile et peut parfois même se déplacer légèrement. Le traitement d’urgence consiste à prescrire des antibiotiques. L’abcès peut également être percé pour faire sortir tout le pus. Une fois l’abcès disparu, un traitement parodontal devra être entrepris afin d’éviter une récidive. Voir : traitement de la parodontite.

Nos conseils

  • Les antibiotiques qui vous sont prescrits en cas de kystes ou d'abcès font disparaitre tous les symptômes en quelques jours.
  • Cela ne veut pas dire que la dent est soignée. Dans tous les cas, il faut impérativement compléter la prise d’antibiotiques par un traitement définitif (extraction, dévitalisation ou traitement parodontal).

Article rédigé par le praticien le 05/10/2012