A lire aussi : Le traitement des maladies parodontales

Les maladies parodontales peuvent, à leur stade le plus avancé, provoquer la chute des dents

L'inflammation : moteur de la maladie et de la guérison !

Les maladies parodontales (Aix en Provence)

Ces maladies également appelées parodontites (ou déchaussements des dents) touchent environ 80% de la population adulte occidentale, ce qui en fait la maladie chronique la plus fréquente. En outre, près de 15% des personnes qui en souffrent sont atteintes de formes sévères de la maladie.

Qu’est ce qu’une maladie parodontale ?

C'est une maladie : donc il y a des bactéries !

Les bactéries agressives (près de 50 espèces) sont "protéolythiques" (mangent des protéines : votre gencive !). Elles prolifèrent en compétition avec les bactéries cariogènes et les défences immunitaires de l'hôte.

C'est un équilibre fragile qui s'instale dans une bouche normale. La maladie intervient lorsque cet équilibre est rompu : soit la carie soit le "déchaussement".

L'inflammation commence par la gencive. C'est : LA GENGIVITE.

Dent saine Gingivite Maladie parodontale avancée Maladie parodontale terminale

La destruction :

Quels sont les symptômes ?

 gencives rouges et gonflées qui saignent facilement lors du brossage, mauvaise haleine (voir fiche), mobilités dentaires, abcès de la gencive, récessions gingivales….

 Bouche saine et bouche malade

Nos conseils

  • Il est essentiel de pouvoir intervenir au plus tôt afin de prévenir le développement d’une maladie parodontale. En cas de saignements des gencives, ou si vos dents se mettent à bouger, prennez rapidement rendez-vous rapide avec votre dentiste, pour commencer le traitement..
  • Attention, le tabac, ou un diabète sucré non équilibré constituent des facteurs aggravants dans l’évolution et le traitement de la maladie.
  • D’une manière générale, une hygiène dentaire convenable, accompagnée de contrôles minutieux chez le dentiste permettent souvent d’éviter l’apparition de cette maladie.
  • Voir aussi : Le traitement des maladies parodontales

Article rédigé par le praticien le 16/03/2015